Partager

Le Concours de la BCE 2019

De La Rédaction, publié le 16/12/2018

SOMMAIRE DE L’ARTICLE :

La BCE en résumé

Le Concours dans chaque filière

 

La BCE en résumé

En 2019, la Banque Commune d’Épreuves (BCE) rassemble 24 écoles de management, recrutant sur concours après classes préparatoires et membres de la Conférence des Grandes Écoles.

Toutes les écoles de la BCE délivrent un diplôme visé à bac + 5 par le Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation et conférant le grade de Master.

La BCE organise également le concours d’admission de 3 écoles associées, recrutant en filière économique et commerciale.

Le concours de la BCE est ouvert aux élèves des classes préparatoires économiques et commerciales des 3 options : économique, scientifique et technologique. Depuis 1995, il est également ouvert aux élèves des classes préparatoires littéraires A/L, ENS de Lyon et B/L.

Le principe de la banque commune est la mise en commun d’épreuves. Ainsi, quelles que soient sa filière et son option, le candidat composera obligatoirement sur les trois types d’épreuves suivantes :

  • une épreuve de contraction de texte, d’étude et synthèse de textes ou de résumé de texte
  • une épreuve de première langue vivante
  • une épreuve de deuxième langue vivante ou latin ou grec ancien (uniquement pour la filière littéraire)
  • Ces épreuves seront complétées par des épreuves spécifiques à chaque filière.

24 écoles = 1 seul concours

 AUDENCIA Business School

  • concours@audencia.com
  • www.audencia.com
  • Tél. : 02 40 37 34 26

Pour te coacher, pense à :

ESCP Europe

  • admissions-prepas@escpeurope.eu
  • www.escpeurope.eu
  • Tél : 01 49 23 22 54 ou 25 00

Pour te coacher, pense à :

ISC PARIS Business School

  • contact@iscparis.com
  • service.concoursmge@iscparis.com
  • www.iscparis.com
  • Tél. : 01 40 53 99 99

Pour te coacher, pense à :

Brest Business School

  • talentday@brest-bs.com
  • www.brest-bs.com
  • Tél. : 02 98 34 44 52

Pour te coacher, pense à :

ESSEC Business School

  • admissions-prepas@essec.edu
  • www.essec.fr
  • Tél. : 01 34 43 30 00

Pour te coacher, pense à :

ISG International Business School

  • concoursbce@isg.fr
  • www.isg.fr
  • Tél. : 01 56 26 26 10

Pour te coacher, pense à :

BSB Burgundy School of Business

  • contact@bsb-education.com
  • www.bsb-education.com
  • Tél. : 03 80 72 59 46

Pour te coacher, pense à :

GRENOBLE Ecole de Management

  • martine.favre-nicolin@grenoble-em.com
  • www.grenoble-em.com
  • Tél. : 04 76 70 60 13

Pour te coacher, pense à :

La Rochelle Business School

  • contact@excelia-group.com
  • www.excelia-group.com
  • Tél. : 05 16 59 05 30
Ecole de Management de Normandie

  • Manon Barillon
  • mbarillon@em-normandie.fr
  • www.em-normandie.com
  • Tél. : 02 76 84 00 32

Pour te coacher, pense à :

Groupe ESC CLERMONT

  • nicole.lecann@esc-clermont.fr
  • www.esc-clermont.fr
  • Tél. : 04 73 98 24 06

Pour te coacher, pense à :

Montpellier Business School

  • Pmge.concours@montpellier-bs.com
  • www.montpellier-bs.com
  • Tél. : 04 67 10 25 91

Pour te coacher, pense à :

HEC Paris

  • prepas@hec.fr
  • www.hec.fr
  • Tél. : 01 39 67 94 76 (Delphine Cutrim)

Pour te coacher, pense à :

RENNES School of Business

  • admissions-france@rennes-sb.com
  • www.rennes-sb.com
  • Tél. : 02 99 54 63 63

Pour te coacher, pense à :

EDHEC Business School

  • concours@edhec.edu
  • https://ge.edhec.edu/
  • Tél. : 03 20 15 45 00
  • Campus de Lille – Nice – Paris

Pour te coacher, pense à :

ICN Business School

  • admissions@icn-artem.com
  • www.icn-artem.com
  • Tél : 03 54 50 25 38 (Céline Grenez ou Cyril Gaubin)

Pour te coacher, pense à :

SKEMA Business School

  • service.concours@skema.edu
  • www.skema-bs.fr
  • Campus de Sophia-Antipolis
  • Tél. : 04 93 95 44 44
  • Campus de Lille
  • Tél. : 03 20 21 59 62
  • Campus de Paris
  • Tél : 01 41 16 74 61

Pour te coacher, pense à :

INSEEC School of Business and Economics

  • admissions.inseec.paris@inseec.com
  • www.inseec-bs.com
  • Campus de Bordeaux
  • Tél. : 05 56 01 77 94
  • Campus de Lyon
  • Tél. : 04 78 29 77 35
  • Campus de Paris :
  • Tél. : 01 42 09 99 17

Pour te coacher, pense à :

EM Strasbourg Business School

  • concours@em-strasbourg.eu
  • www.em-strasbourg.eu
  • Tél. : 03 68 85 80 00
emlyon business school

  • prepa@em-lyon.com
  • www.em-lyon.com/prepas
  • Tél. : 04 72 18 29 38

Pour te coacher, pense à :

SOUTH CHAMPAGNE BUSINESS SCHOOL (ex : ESC TROYES)

  • scbs@get-mail.fr
  • www.scbs-education.com
  • Tél : 03 25 71 22 22 (Yann Moreau)

Pour te coacher, pense à :

ESC Pau Business School

  • Camille.doux@esc-pau.fr
  • www.esc-pau.fr
  • Tél. : 05 59 92 33 01
  • ou 06 82 66 98 42

Pour te coacher, pense à :

Institut Mines-Télécom Business School

  • communication@imt-bs.eu
  • www.imt-bs.eu
  • Tél. : 01 60 76 46 71

Pour te coacher, pense à :

TOULOUSE Business School

  • concours.pge@tbs-education.fr
  • www.tbs-education.fr
  • Tél. : 05 61 29 49 44
  • 05 61 29 49 66

Pour te coacher, pense à :

3 écoles associées

ENSAE ParisTech

  • Ecole Nationale de la Statistique et de l’Administration Economique
  • info@ensae.fr
  • http://www.ensae.fr
  • Tél : 01 70 26 67 00

Pour te coacher, pense à :

Margaux et Flora

ENS Paris-Saclay

  • concours@ens-paris-saclay.fr
  • www.ens-paris-saclay.fr
  • Tél. : 01 47 40 20 78

 

Ecole Spéciale Militaire de SAINT-CYR

  • concours.rdt@gmail.com
  • www.recrutement.terre.defense.gouv.fr
  • www.formation.terre.defense.gouv.fr
  • Tél. : 01 41 93 34 27 ou 34 58 ou 34 57

Le calendrier du Concours 

L’ensemble des démarches doit obligatoirement s’effectuer via les sites internet : 

Étape 1 : Inscription Du lundi 10 décembre 2018 au vendredi 11 janvier 2019 à 17h

  • Sélectionnez la ville où vous souhaitez passer de préférence les épreuves écrites, ainsi que la ville pour le passage des oraux de la banque IENA. La ville définitive de votre centre d’écrits sera notifiée sur votre convocation.
  • Vous êtes boursier ? indiquez-le au moment de votre inscription.
  • Vous sollicitez un aménagement d’épreuves ? indiquez-le et téléchargez les documents nécessaires via le site de la BCE.
Étape 2 : Le paiement des droits d’inscription Du Samedi 12 janvier au mercredi 23 janvier 2019 à 17h 

  • Paiement en ligne exclusivement par carte bancaire
  • Complétez votre dossier en fournissant les pièces justificatives.
Étape 3 : Les épreuves écrites Du lundi 29 avril au vendredi 10 mai 2019

  • Pensez à éditer votre convocation avant le début des épreuves écrites et vous en munir pendant la durée du concours.
  • Au cas où une ou plusieurs épreuves doivent être reprogrammées, la date retenue est le vendredi 17 mai 2019.
Étape 4 : L’admissibilité À partir du mercredi 12 juin 2019 selon les écoles

  • Consultez vos résultats d’admissibilité en vous connectant sur les sites des écoles.
  • En cas d’admissibilité, selon les écoles, vous serez convoqué(e) aux épreuves orales ou vous devrez vous inscrire en choisissant vos dates d’oraux. L’inscription se fait sur le site de l’école ou, dans certains cas, sur celui de la BCE.
Étape 5 : Les épreuves orales Du lundi 17 juin au mardi 9 juillet 2019

  • Les dates précises sont consultables sur le site de la BCE.
Étape 6 : L’admission et les voeux SIGEM

Le Concours dans chaque filière

Filière économique et commerciale – Option Scientifique

Coefficients

Les épreuves portent sur l’ensemble du programme en deux ans des classes préparatoires.

Lors de son inscription, le candidat précise sa filière et son option, ainsi que les écoles qu’il veut présenter. En fonction de ses choix, il est appelé à composer sur les épreuves de la BCE retenues par ces écoles.

École Contraction de texte ou étude et synthèse* 1e langue

ELVi

IENA

2e langue

ELVi

IENA

Dissertation de culture générale Maths S Maths 2S Histoire, géographie, géopolitique du monde contemporain Total
Audencia BS 4 5 3 5 8 / 5 30
Brest BS 4 7 3 6 4 / 6 30
BSB 3 8 5 4 5 / 5 30
EM Normandie 3 7 5 4 6 / 5 30
EDHEC BS 3 5 2 5 8 2 5 30
EM Strasbourg 3 8 5 4 5 / 5 30
emlyon 3 5 3 5 6 3 5 30
ESC Pau 3 9 4 7 4 / 3 30
ESCP Europe 3* 5 3 4 6 4 5 30
ESSEC 2 4 2 5 6 5 6 30
Grenoble EM 3 6 5 2 8 / 6 30
ESC Clermont 3 7 5 4 5 / 6 30
HEC Paris 3 4 2 4 6 5 6 30
ICN BS 4 6 4 6 5 / 5 30
INSEEC 3 8 5 5 4 / 5 30
IMT BS 3 6 4 5 6 / 6 30
ISC Paris 3 8 5 5 4 / 5 30
ISG BS 3 8 5 5 4 / 5 30
La Rochelle BS 3 7 4 5 5 / 6 30
Montpellier BS 4 6 4 4 6 / 6 30
Rennes SB 5 6 5 5 5 / 4 30
SKEMA BS 5* 6 5 5 5 / 4 30
South Champagne BS 4 8 5 4 4 / 5 30
Toulouse BS 3 5 4 4 8 / 6 30
ENSAE ParisTech / 10 / 20 25 / 15 70

Tu peux échanger avec des étudiants ayant réussi le concours : ici

Détail des épreuves

Épreuve Durée Objet
Contraction de texte 3h
  • Conçue par HEC Paris
  • Cette épreuve consiste en une contraction, ne dépassant pas un nombre imposé de 400 mots (+ ou – 5%), d’un texte ou de plusieurs textes se rapportant à un même sujet. Le décompte précis du nombre de mots doit être noté sur la copie par le candidat.
  • Il s’agit à la fois d’un exercice de lecture révélant l’aptitude à discerner l’essentiel de l’accessoire et d’un exercice de rédaction exigeant, plus encore que la composition de culture générale, la précision et la densité du style. Le texte ne présente qu’accessoirement un caractère littéraire.
  • Ils peuvent t’aider à te préparer : Audrey / Clara / Clémence / Aurélien / Yannis
Étude et synthèse de textes 4h
  • Épreuve conçue par ESCP Europe
  • La synthèse comporte un nombre limité de 300 mots (+ ou – 10%). Le décompte précis du nombre de mots doit être noté sur la copie par le candidat.
  • L’épreuve consiste pour le candidat à confronter, sans aucune appréciation personnelle, les réponses différentes que trois auteurs proposent à un problème. Les critères d’appréciation, tous également essentiels, sont les suivants : la compréhension des textes, la qualité de l’expression, la composition et l’organisation de la confrontation.
  • Les textes, souvent d’époques variées, peuvent être choisis dans les domaines les plus divers : ils présentent parfois un caractère littéraire.
  • Ils peuvent t’aider à te préparerYoussef / Julien / Corentine 
1e langue vivante (ELVi ou IENA) 4h Banque d’épreuves de langues vivantes ELVi

Épreuve conçue par emlyon BS, ESCP Europe, ESSEC BS et HEC Paris. Chaque candidat est interrogé sur deux langues, l’une d’elles étant obligatoirement l’anglais. Le choix des langues est identique à l’écrit et à l’oral. Le nombre de mots demandés dans les épreuves est acceptable dans une marge de + ou – 10 %.

La 1e langue peut être : allemand, anglais, arabe littéral, espagnol, italien, portugais ou russeNature de l’épreuve écrite : 

  • Traductions : 
    • Version : 250 mots – coefficient 20/100
    • Thème : 200 mots – coefficient 20/100

En 1e comme en 2e langue, la version est tirée d’un texte d’auteur, soit d’ouvrages, soit d’articles, de périodiques ou de quotidiens. Ces textes portent sur la culture ou la civilisation contemporaine, sans exclure certaines références historiques. Le thème concerne un texte à caractère grammatical, écrit en langue de communication peu spécialisée, tiré d’un article ou d’un ouvrage. Les textes proposés au candidat de 1e ou 2e langue diffèrent par leur longueur et leur difficulté.

  • Expression écrite : Texte en langue étrangère (850 mots), propre à chaque langue. Réponses en langue étrangère à 2 questions posées en langue étrangère (250 mots pour chaque réponse) – coefficient 60/100

En 1e comme en 2e langue, l’expression écrite consiste à répondre à deux questions posées à l’occasion d’un texte en langue étrangère, les questions et les réponses étant en langue étrangère. Il est prévu que les textes abordent des sujets contemporains et portent sur la culture et/ou la civilisation des domaines linguistiques concernés, ce qui veut dire que les textes sont propres à chaque langue.

Aucun dictionnaire ou assistant électronique n’est autorisé pour les langues, sauf pour le latin et le grec ancien :

  • Un dictionnaire latin-français est autorisé parmi les références : GAFFIOT, GOELZER, BORNECQUE ou QUICHERAT.
  • Un dictionnaire grec-français est autorisé parmi les références : BAILLY, GEORGIN ou MAGNIEN/LACROIX.

Banque de langue IENA

Chaque candidat est interrogé sur deux langues, l’une d’elles étant obligatoirement l’anglais. Le choix des langues est identique à l’écrit et à l’oral. Le nombre de mots demandés dans les épreuves est acceptable dans une marge de + ou – 10 %.

La 1e langue peut être : allemand, anglais, arabe littéral, espagnol, italien, portugais ou russe

  • Traductions : 
    • Version : 150 mots – 5 points
    • Thème : 150 mots – 5 points
  • Expression écrite : Texte en langue étrangère (700 mots), propre à chaque langue. Réponses en langue étrangère à 2 questions posées en langue étrangère 
    • Question 1 (compréhension) : en 180 mots – 5 points
    • Question 2 (expression personnelle) : en 300 mots – 5 points

Compréhension d’un texte écrit : A partir d’un texte rédigé en langue étrangère, le candidat doit répondre aux questions. Le sujet du texte est d’intérêt général et porte sur la connaissance de la vie contemporaine du pays étudié. Les questions de compréhension visent à élucider une partie du texte, non à le commenter. La dernière question permet au candidat d’exprimer une opinion personnelle.

Version : Le candidat doit traduire une partie du texte servant de support aux questions posées.

Thème : En 1e langue, le thème est un texte suivi ou non destiné à vérifier les connaissances grammaticales essentielles. En 2e langue, le thème est composé de 10 phrases concernant «le langage usuel», destinées à vérifier l’acquisition d’expressions idiomatiques et la correction linguistique.

2e langue vivante (ELVi ou IENA) 3h Banque d’épreuves de langues vivantes ELVi

Épreuve conçue par emlyon BS, ESCP Europe, ESSEC BS et HEC Paris

La 2e langue peut être : allemand, anglais, arabe littéral, chinois, espagnol, hébreu, italien, japonais, portugais, polonais ou russeLe candidat inscrit en filière littéraire peut également choisir le latin ou le grec ancien. Le sujet proposé en latin ou en grec ancien correspond au thème du programme de 2e année des classes préparatoires littéraires.

Nature de l’épreuve écrite : 

  • Traductions : 
    • Version : 200 mots – coefficient 20/100
    • Thème : 150 mots – coefficient 20/100
  • Expression écrite : Texte en langue étrangère (650 mots), propre à chaque langue. Réponses en langue étrangère à 2 questions posées en langue étrangère (200 mots pour chaque réponse) – coefficient 60/100

Banque de langue IENA

La 2e langue peut être : allemand, anglais, arabe littéral, chinois, espagnol, hébreu, italien, japonais, portugais, polonais ou russe. En 2e langue, le candidat inscrit en filière littéraire peut également choisir le latin ou le grec ancien. Le sujet proposé en latin ou en grec ancien correspond au thème du programme de 2e année des classes préparatoires littéraires.

  • Traductions : 
    • Version : 130 mots – 5 points
    • Thème : 130 mots – 5 points
  • Expression écrite : Texte en langue étrangère (400 mots), propre à chaque langue. Réponses en langue étrangère à 2 questions posées en langue étrangère 
    • Question 1 (compréhension) : en 150 mots – 5 points
    • Question 2 (expression personnelle) : en 250 mots – 5 points
Dissertation de culture générale 4h
  • Thème au programme de l’année 2019 : “La mémoire
  • Épreuve conçue par EDHEC BS/ESSEC BS
  • Épreuve conçue par emlyon BS/HEC Paris
  • Elles consistent en une dissertation dont le sujet se rattache au thème de réflexion étudié en 2e année de CPGE.
  • Ces épreuves sont destinées à apprécier la capacité du candidat à faire preuve d’une réflexion autonome et éclairée, ainsi que sa capacité à conduire un raisonnement cohérent et à exploiter ses connaissances en philosophie et en littérature.
  • Ils peuvent te relire et t’aider à te préparer :
  • EDHEC (Nicolas / Romain / Geoffroy /Laetitia),
  • ESSEC (Agnès / Zineb),
  • emlyon (Ewenn / Ghita / Oumayma /Marie)
  • HEC(Audrey / Clara / Clémence / Aurélien / Yannis)
Mathématiques S 4h Épreuve conçue par EDHEC BS :

  • L’épreuve, composée de trois exercices et d’un problème, a pour objectif d’évaluer les connaissances, les capacités d’analyse, d’abstraction et de raisonnement des candidats sur la quasi-totalité du programme de maths des 2 années de CPGE.
  • Une place importante est réservée aux probabilités qui servent de support, soit à deux exercices, soit à un exercice et au problème, ce qui permet de tester l’autonomie des candidats ainsi que leur aptitude à comprendre un modèle mathématique décrivant une situation concrète
  • Parle avec Nicolas / Romain / Geoffroy /Laetitia

Épreuve conçue par emlyon BS : 

  • L’épreuve a pour objet de vérifier la bonne assimilation de l’ensemble du programme par le candidat et de tester ses facultés de raisonnement.
  • Ils t »en parlent : Ewenn / Ghita / Oumayma /Marie

Épreuve conçue par ESSEC BS/HEC Paris

  • L’épreuve consiste en un problème nécessitant de larges connaissances de l’ensemble du programme des 2 années. Par ses enchaînements, le problème requiert du candidat des qualités de réflexion et de bon sens, de rigueur et de clarté de rédaction.
Mathématiques 2 S
4h Épreuve conçue par ESCP Europe/HEC Paris

  • Cette épreuve porte principalement sur les probabilités, les statistiques ou l’algorithmique et requiert particulièrement une bonne technicité dans la mise en oeuvre des calculs.
  • Échange avec Youssef / Julien / Corentine
  • ou Audrey / Clara / Clémence / Aurélien / Yannis
Histoire, géographie et géopolitique du monde contemporain
4h Le sujet mobilise des concepts et connaissances acquises en histoire, en géographie et en géopolitique. La réflexion porte sur une mise en interaction de ces 3 composantes.

Épreuve conçue par ESCP Europe :

  • Le candidat doit réaliser une composition qui exige non seulement des connaissances précises et rigoureuses, mais également un réel effort de réflexion, d’analyse, de construction et d’expression écrite.
  • Plusieurs documents d’accompagnement (tableaux statistiques, graphiques, photographies, cartes, etc.) peuvent être mis à la disposition des candidats s’ils ont été jugés utiles pour les orienter. En aucun cas, la composition ne doit se ramener à un simple commentaire de ces documents joints
  • Il est enfin demandé au candidat d’élaborer une carte à partir du sujet posé. Celle-ci sera réalisée à partir d’un fond de carte muet distribué lors du début des épreuves. Ce document, dont le rendu est obligatoire et noté sur 5 points, joue un rôle important dans la définition de la note finale.
  • Ils t’en parlent : Youssef / Julien / Corentine

Épreuve conçue par ESSEC BS

L’épreuve vérifie la bonne maîtrise des questions au programme, la capacité du candidat à comprendre un problème et à le discuter, ainsi que son aptitude à exprimer sa pensée de façon claire, argumentée et cohérente. Des documents statistiques ou cartographiques peuvent être mis à la disposition du candidat afin d’alléger son effort de mémoire. Leur commentaire doit être intégré à la dissertation. Dans le cas d’une carte à réaliser, un fond de carte est fourni. 

Agnès / Zineb t’y préparent. 

Épreuve conçue par GRENOBLE Ecole de Management :

A partir de différentes cartes complémentaires et de quelques données, les candidats devront proposer une analyse géopolitique comprenant :

  • une description de la situation multidimensionnelle (historique, géographique, économique …).
  • une description de cette situation, une identification des éléments clefs, en prenant en compte la vision des différents acteurs et la variété des échelles d’analyse.
  • l’élaboration de plusieurs scénarii d’avenir (ou des questions que cela peut poser).

L’approche choisie aura pour objectif de :

  • permettre aux candidats de comprendre l‘espace qui les environne plutôt que d’en être des dessinateurs.
  • les faire réfléchir sur un espace (ou sur une problématique).
  • développer leurs capacités d’analyse, de réflexion de synthèse et de créativité, tout en s’appuyant sur leurs connaissances académiques.
  • Elles peuvent t’aider à te préparer : Ilana / Chloé / Myriam

Filière économique et commerciale – Option Économique

Coefficients

Les épreuves portent sur l’ensemble du programme en 2 ans des classes préparatoires.

Lors de son inscription, le candidat précise sa filière et son option, ainsi que les écoles qu’il veut présenter. En fonction de ses choix, il est appelé à composer sur les épreuves de la BCE retenues par ces écoles.

École Contraction de texte ou étude et synthèse* 1e langue

ELVi

IENA

2e langue

ELVi

IENA

Dissertation de culture générale Maths E Maths 2E Économie, sociologie et histoire Total
Audencia BS 3 5 3 5 8 / 6 30
Brest BS 4 7 3 6 4 / 6 30
BSB 3 8 5 4 4 / 6 30
EM Normandie 3 6 5 5 4 / 7 30
EDHEC 3 5 2 5 6 2 7 30
EM Strasbourg 3 8 5 4 4 / 6 30
emlyon 3 5 3 5 4 2 8 30
ESC Pau 3 7 4 5 3 / 8 30
ESCP Europe 3* 5 3 5 4 3 7 30
ESSEC 3 4 2 6 4 4 7 30
Grenoble EM 3 4 4 2 9 / 8 30
ESC Clermont 3 7 5 5 3 / 7 30
HEC Paris 3 4 2 6 4 4 7 30
ICN BS 3 6 4 5 5 / 7 30
INSEEC 3 7 6 5 3 / 6 30
IMT BS 3 6 4 5 5 / 7 30
ISC Paris 3 7 5 4 3 / 8 30
ISG BS 3 7 5 4 3 / 8 30
La Rochelle BS 3 6 4 6 4 / 7 30
Montpellier BS 4 6 4 4 5 / 7 30
Rennes SB 5 5 5 4 4 / 7 30
SKEMA BS 5* 5 5 4 4 / 7 30
South Champagne BS 4 7 5 4 3 / 7 30
Toulouse BS 3 4 3 5 7 / 8 30
ESM de Saint-Cyr SES 4 7 6 8 9 / 46

Tu peux échanger avec des étudiants ayant réussi le concours : ici

Détail des épreuves

Épreuve Durée Objet
Contraction de texte 3h
  • Conçue par HEC Paris
  • Cette épreuve consiste en une contraction, ne dépassant pas un nombre imposé de 400 mots (+ ou – 5%), d’un texte ou de plusieurs textes se rapportant à un même sujet. Le décompte précis du nombre de mots doit être noté sur la copie par le candidat.
  • Il s’agit à la fois d’un exercice de lecture révélant l’aptitude à discerner l’essentiel de l’accessoire et d’un exercice de rédaction exigeant, plus encore que la composition de culture générale, la précision et la densité du style. Le texte ne présente qu’accessoirement un caractère littéraire.
  • Ils peuvent t’aider à te préparer : Audrey / Clara / Clémence / Aurélien / Yannis
Étude et synthèse de textes 4h
  • Épreuve conçue par ESCP Europe
  • La synthèse comporte un nombre limité de 300 mots (+ ou – 10%). Le décompte précis du nombre de mots doit être noté sur la copie par le candidat.
  • L’épreuve consiste pour le candidat à confronter, sans aucune appréciation personnelle, les réponses différentes que trois auteurs proposent à un problème. Les critères d’appréciation, tous également essentiels, sont les suivants : la compréhension des textes, la qualité de l’expression, la composition et l’organisation de la confrontation.
  • Les textes, souvent d’époques variées, peuvent être choisis dans les domaines les plus divers : ils présentent parfois un caractère littéraire.
  • Ils peuvent t’aider à te préparerYoussef / Julien / Corentine 
1e langue vivante (ELVi ou IENA) 4h Banque d’épreuves de langues vivantes ELVi

Épreuve conçue par emlyon BS, ESCP Europe, ESSEC BS et HEC Paris. Chaque candidat est interrogé sur deux langues, l’une d’elles étant obligatoirement l’anglais. Le choix des langues est identique à l’écrit et à l’oral. Le nombre de mots demandés dans les épreuves est acceptable dans une marge de + ou – 10 %.

La 1e langue peut être : allemand, anglais, arabe littéral, espagnol, italien, portugais ou russeNature de l’épreuve écrite : 

  • Traductions : 
    • Version : 250 mots – coefficient 20/100
    • Thème : 200 mots – coefficient 20/100

En 1e comme en 2e langue, la version est tirée d’un texte d’auteur, soit d’ouvrages, soit d’articles, de périodiques ou de quotidiens. Ces textes portent sur la culture ou la civilisation contemporaine, sans exclure certaines références historiques. Le thème concerne un texte à caractère grammatical, écrit en langue de communication peu spécialisée, tiré d’un article ou d’un ouvrage. Les textes proposés au candidat de 1e ou 2e langue diffèrent par leur longueur et leur difficulté.

  • Expression écrite : Texte en langue étrangère (850 mots), propre à chaque langue. Réponses en langue étrangère à 2 questions posées en langue étrangère (250 mots pour chaque réponse) – coefficient 60/100

En 1e comme en 2e langue, l’expression écrite consiste à répondre à deux questions posées à l’occasion d’un texte en langue étrangère, les questions et les réponses étant en langue étrangère. Il est prévu que les textes abordent des sujets contemporains et portent sur la culture et/ou la civilisation des domaines linguistiques concernés, ce qui veut dire que les textes sont propres à chaque langue.

Aucun dictionnaire ou assistant électronique n’est autorisé pour les langues, sauf pour le latin et le grec ancien :

  • Un dictionnaire latin-français est autorisé parmi les références : GAFFIOT, GOELZER, BORNECQUE ou QUICHERAT.
  • Un dictionnaire grec-français est autorisé parmi les références : BAILLY, GEORGIN ou MAGNIEN/LACROIX.

Banque de langue IENA

Chaque candidat est interrogé sur deux langues, l’une d’elles étant obligatoirement l’anglais. Le choix des langues est identique à l’écrit et à l’oral. Le nombre de mots demandés dans les épreuves est acceptable dans une marge de + ou – 10 %.

La 1e langue peut être : allemand, anglais, arabe littéral, espagnol, italien, portugais ou russe

  • Traductions : 
    • Version : 150 mots – 5 points
    • Thème : 150 mots – 5 points
  • Expression écrite : Texte en langue étrangère (700 mots), propre à chaque langue. Réponses en langue étrangère à 2 questions posées en langue étrangère 
    • Question 1 (compréhension) : en 180 mots – 5 points
    • Question 2 (expression personnelle) : en 300 mots – 5 points

Compréhension d’un texte écrit : A partir d’un texte rédigé en langue étrangère, le candidat doit répondre aux questions. Le sujet du texte est d’intérêt général et porte sur la connaissance de la vie contemporaine du pays étudié. Les questions de compréhension visent à élucider une partie du texte, non à le commenter. La dernière question permet au candidat d’exprimer une opinion personnelle.

Version : Le candidat doit traduire une partie du texte servant de support aux questions posées.

Thème : En 1e langue, le thème est un texte suivi ou non destiné à vérifier les connaissances grammaticales essentielles. En 2e langue, le thème est composé de 10 phrases concernant «le langage usuel», destinées à vérifier l’acquisition d’expressions idiomatiques et la correction linguistique.

2e langue vivante (ELVi ou IENA) 3h Banque d’épreuves de langues vivantes ELVi

Épreuve conçue par emlyon BS, ESCP Europe, ESSEC BS et HEC Paris

La 2e langue peut être : allemand, anglais, arabe littéral, chinois, espagnol, hébreu, italien, japonais, portugais, polonais ou russeLe candidat inscrit en filière littéraire peut également choisir le latin ou le grec ancien. Le sujet proposé en latin ou en grec ancien correspond au thème du programme de 2e année des classes préparatoires littéraires.

Nature de l’épreuve écrite : 

  • Traductions : 
    • Version : 200 mots – coefficient 20/100
    • Thème : 150 mots – coefficient 20/100
  • Expression écrite : Texte en langue étrangère (650 mots), propre à chaque langue. Réponses en langue étrangère à 2 questions posées en langue étrangère (200 mots pour chaque réponse) – coefficient 60/100

Banque de langue IENA

La 2e langue peut être : allemand, anglais, arabe littéral, chinois, espagnol, hébreu, italien, japonais, portugais, polonais ou russe. En 2e langue, le candidat inscrit en filière littéraire peut également choisir le latin ou le grec ancien. Le sujet proposé en latin ou en grec ancien correspond au thème du programme de 2e année des classes préparatoires littéraires.

  • Traductions : 
    • Version : 130 mots – 5 points
    • Thème : 130 mots – 5 points
  • Expression écrite : Texte en langue étrangère (400 mots), propre à chaque langue. Réponses en langue étrangère à 2 questions posées en langue étrangère 
    • Question 1 (compréhension) : en 150 mots – 5 points
    • Question 2 (expression personnelle) : en 250 mots – 5 points
Dissertation de culture générale 4h
  • Thème au programme de l’année 2019 : “La mémoire
  • Épreuve conçue par EDHEC BS/ESSEC BS
  • Épreuve conçue par emlyon BS/HEC Paris
  • Elles consistent en une dissertation dont le sujet se rattache au thème de réflexion étudié en 2e année de CPGE.
  • Ces épreuves sont destinées à apprécier la capacité du candidat à faire preuve d’une réflexion autonome et éclairée, ainsi que sa capacité à conduire un raisonnement cohérent et à exploiter ses connaissances en philosophie et en littérature.
  • Ils peuvent te relire et t’aider à te préparer :
  • EDHEC (Nicolas / Romain / Geoffroy /Laetitia),
  • ESSEC (Agnès / Zineb),
  • emlyon (Ewenn / Ghita / Oumayma /Marie)
  • HEC(Audrey / Clara / Clémence / Aurélien / Yannis)
Mathématiques E 4h Épreuve conçue par EDHEC BS :

  • L’épreuve, composée de trois exercices et d’un problème, a pour objectif d’évaluer les connaissances, les capacités d’analyse, d’abstraction et de raisonnement des candidats sur la quasi-totalité du programme de maths des 2 années de CPGE.
  • Une place importante est réservée aux probabilités qui servent de support, soit à deux exercices, soit à un exercice et au problème, ce qui permet de tester l’autonomie des candidats ainsi que leur aptitude à comprendre un modèle mathématique décrivant une situation concrète
  • Parle avec Nicolas / Romain / Geoffroy /Laetitia

Épreuve conçue par emlyon BS : 

  • L’épreuve a pour objet de vérifier la bonne assimilation de l’ensemble du programme par le candidat et de tester ses facultés de raisonnement.
  • Ils t »en parlent : Ewenn / Ghita / Oumayma /Marie

Épreuve conçue par ESSEC BS/HEC Paris

  • L’épreuve, composée soit d’un problème, soit d’un problème et d’un exercice, est destinée à tester la bonne connaissance du cours, les capacités de raisonnement du candidat et son aptitude à rédiger et expliquer.
  • ESSEC (Agnès / Zineb)
  • HEC(Audrey / Clara / Clémence / Aurélien / Yannis)
Mathématiques 2E
4h Épreuve conçue par ESSEC BS 

  • Épreuve portant sur les probabilités, les statistiques ou l’algorithmique, destinée à mettre en valeur l’aptitude du candidat à la modélisation de situations concrètes et ses capacités à résoudre les problèmes mathématiques ainsi modélisés.
  • Échange avec Agnès / Zineb 
Économie, sociologie et histoire du monde contemporain
4h L’épreuve consiste en une dissertation. Cette épreuve est destinée à apprécier la capacité du candidat à comprendre et analyser le monde contemporain.

Épreuve conçue par ESCP Europe/SKEMA BS

Épreuve conçue par ESSEC BS : Agnès / Zineb t’y préparent.

Épreuve conçue par HEC Paris

Parle avec Audrey / Clara / Clémence / Aurélien / Yannis

Filière économique et commerciale – Option Technologique

Coefficients

Les épreuves portent sur l’ensemble du programme en 2 ans des classes préparatoires.

Lors de son inscription, le candidat précise sa filière et son option, ainsi que les écoles qu’il veut présenter. En fonction de ses choix, il est appelé à composer sur les épreuves de la BCE retenues par ces écoles.

École Contraction de texte ou étude et synthèse* ou Résumé** 1e langue

ELVi

IENA

2e langue

ELVi

IENA

Dissertation de culture générale Maths T Économie Droit Management et sciences de gestion Total
Audencia BS 2 3 2 3 4 6 10 30
Brest BS 3** 3 3 4 4 6 8 30
BSB 3** 4 3 5 3 5 7 30
EM Normandie 3** 3 3 4 4 5 8 30
EDHEC 3 4 2 4 5 6 6 30
EM Strasbourg 3** 4 3 4 4 5 7 30
emlyon 3 4 3 4 3 5 8 30
ESC Pau 3** 4 2 6 3 5 7 30
ESCP Europe 3* 4 2 4 5 5 7 30
ESSEC 3 4 2 4 5 6 6 30
Grenoble EM 2 2 2 2 8 6 8 30
ESC Clermont 4** 3 2 4 3 6 8 30
HEC Paris 3 4 2 4 6 5 6 30
ICN BS 3** 3 2 3 5 5 9 30
INSEEC 4** 3 2 3 3 6 9 30
IMT BS 3 3 3 4 6 5 6 30
ISC Paris 3** 4 3 3 3 5 9 30
ISG BS 3** 4 3 3 3 5 9 30
La Rochelle BS 3** 2 4 4 4 5 9 30
Montpellier BS 3** 3 3 5 5 5 8 30
Rennes SB 3 3 2 3 6 6 7 30
SKEMA BS 3 3 2 3 6 6 7 30
South Champagne BS 4** 3 3 4 3 6 7 30
Toulouse BS 3 3 2 2 6 6 8 30

Tu peux échanger avec des étudiants ayant réussi le concours : ici

Détail des épreuves

Épreuve Durée Objet
Contraction de texte 3h
  • Conçue par HEC Paris
  • Cette épreuve consiste en une contraction, ne dépassant pas un nombre imposé de 400 mots (+ ou – 5%), d’un texte ou de plusieurs textes se rapportant à un même sujet. Le décompte précis du nombre de mots doit être noté sur la copie par le candidat.
  • Il s’agit à la fois d’un exercice de lecture révélant l’aptitude à discerner l’essentiel de l’accessoire et d’un exercice de rédaction exigeant, plus encore que la composition de culture générale, la précision et la densité du style. Le texte ne présente qu’accessoirement un caractère littéraire.
  • Ils peuvent t’aider à te préparer : Audrey / Clara / Clémence / Aurélien / Yannis
Étude et synthèse de textes 4h
  • Épreuve conçue par ESCP Europe
  • La synthèse comporte un nombre limité de 300 mots (+ ou – 10%). Le décompte précis du nombre de mots doit être noté sur la copie par le candidat.
  • L’épreuve consiste pour le candidat à confronter, sans aucune appréciation personnelle, les réponses différentes que trois auteurs proposent à un problème. Les critères d’appréciation, tous également essentiels, sont les suivants : la compréhension des textes, la qualité de l’expression, la composition et l’organisation de la confrontation.
  • Les textes, souvent d’époques variées, peuvent être choisis dans les domaines les plus divers : ils présentent parfois un caractère littéraire.
  • Ils peuvent t’aider à te préparerYoussef / Julien / Corentine 
Résumé de texte 3h
  • Épreuve conçue par EM Strasbourg BS
  • L’épreuve consiste à rendre en une contraction de 400 mots (+ ou – 5 %), le contenu d’un texte d’une longueur comprise entre 3 500 et 4 500 mots. Le décompte précis du nombre de mots doit être noté sur la copie.
  • Il s’agit pour le candidat de produire un texte autonome et fidèle à l’original par son contenu et par sa progression, rendant compte des étapes de l’argumentation. Les textes retenus pour l’épreuve sont d’une facture et d’une thématique telles qu’ils soient abordables sans difficulté excessive par un lecteur cultivé. Ils évitent un langage trop spécialisé.
1e langue vivante (ELVi ou IENA) 4h Banque d’épreuves de langues vivantes ELVi

Épreuve conçue par emlyon BS, ESCP Europe, ESSEC BS et HEC Paris. Chaque candidat est interrogé sur deux langues, l’une d’elles étant obligatoirement l’anglais. Le choix des langues est identique à l’écrit et à l’oral. Le nombre de mots demandés dans les épreuves est acceptable dans une marge de + ou – 10 %.

La 1e langue peut être : allemand, anglais, arabe littéral, espagnol, italien, portugais ou russeNature de l’épreuve écrite : 

  • Traductions : 
    • Version : 250 mots – coefficient 20/100
    • Thème : 200 mots – coefficient 20/100

En 1e comme en 2e langue, la version est tirée d’un texte d’auteur, soit d’ouvrages, soit d’articles, de périodiques ou de quotidiens. Ces textes portent sur la culture ou la civilisation contemporaine, sans exclure certaines références historiques. Le thème concerne un texte à caractère grammatical, écrit en langue de communication peu spécialisée, tiré d’un article ou d’un ouvrage. Les textes proposés au candidat de 1e ou 2e langue diffèrent par leur longueur et leur difficulté.

  • Expression écrite : Texte en langue étrangère (850 mots), propre à chaque langue. Réponses en langue étrangère à 2 questions posées en langue étrangère (250 mots pour chaque réponse) – coefficient 60/100

En 1e comme en 2e langue, l’expression écrite consiste à répondre à deux questions posées à l’occasion d’un texte en langue étrangère, les questions et les réponses étant en langue étrangère. Il est prévu que les textes abordent des sujets contemporains et portent sur la culture et/ou la civilisation des domaines linguistiques concernés, ce qui veut dire que les textes sont propres à chaque langue.

Aucun dictionnaire ou assistant électronique n’est autorisé pour les langues, sauf pour le latin et le grec ancien :

  • Un dictionnaire latin-français est autorisé parmi les références : GAFFIOT, GOELZER, BORNECQUE ou QUICHERAT.
  • Un dictionnaire grec-français est autorisé parmi les références : BAILLY, GEORGIN ou MAGNIEN/LACROIX.

Banque de langue IENA

Chaque candidat est interrogé sur deux langues, l’une d’elles étant obligatoirement l’anglais. Le choix des langues est identique à l’écrit et à l’oral. Le nombre de mots demandés dans les épreuves est acceptable dans une marge de + ou – 10 %.

La 1e langue peut être : allemand, anglais, arabe littéral, espagnol, italien, portugais ou russe

  • Traductions : 
    • Version : 150 mots – 5 points
    • Thème : 150 mots – 5 points
  • Expression écrite : Texte en langue étrangère (700 mots), propre à chaque langue. Réponses en langue étrangère à 2 questions posées en langue étrangère 
    • Question 1 (compréhension) : en 180 mots – 5 points
    • Question 2 (expression personnelle) : en 300 mots – 5 points

Compréhension d’un texte écrit : A partir d’un texte rédigé en langue étrangère, le candidat doit répondre aux questions. Le sujet du texte est d’intérêt général et porte sur la connaissance de la vie contemporaine du pays étudié. Les questions de compréhension visent à élucider une partie du texte, non à le commenter. La dernière question permet au candidat d’exprimer une opinion personnelle.

Version : Le candidat doit traduire une partie du texte servant de support aux questions posées.

Thème : En 1e langue, le thème est un texte suivi ou non destiné à vérifier les connaissances grammaticales essentielles. En 2e langue, le thème est composé de 10 phrases concernant «le langage usuel», destinées à vérifier l’acquisition d’expressions idiomatiques et la correction linguistique.

2e langue vivante (ELVi ou IENA) 3h Banque d’épreuves de langues vivantes ELVi

Épreuve conçue par emlyon BS, ESCP Europe, ESSEC BS et HEC Paris

La 2e langue peut être : allemand, anglais, arabe littéral, chinois, espagnol, hébreu, italien, japonais, portugais, polonais ou russeLe candidat inscrit en filière littéraire peut également choisir le latin ou le grec ancien. Le sujet proposé en latin ou en grec ancien correspond au thème du programme de 2e année des classes préparatoires littéraires.

Nature de l’épreuve écrite : 

  • Traductions : 
    • Version : 200 mots – coefficient 20/100
    • Thème : 150 mots – coefficient 20/100
  • Expression écrite : Texte en langue étrangère (650 mots), propre à chaque langue. Réponses en langue étrangère à 2 questions posées en langue étrangère (200 mots pour chaque réponse) – coefficient 60/100

Banque de langue IENA

La 2e langue peut être : allemand, anglais, arabe littéral, chinois, espagnol, hébreu, italien, japonais, portugais, polonais ou russe. En 2e langue, le candidat inscrit en filière littéraire peut également choisir le latin ou le grec ancien. Le sujet proposé en latin ou en grec ancien correspond au thème du programme de 2e année des classes préparatoires littéraires.

  • Traductions : 
    • Version : 130 mots – 5 points
    • Thème : 130 mots – 5 points
  • Expression écrite : Texte en langue étrangère (400 mots), propre à chaque langue. Réponses en langue étrangère à 2 questions posées en langue étrangère 
    • Question 1 (compréhension) : en 150 mots – 5 points
    • Question 2 (expression personnelle) : en 250 mots – 5 points
Dissertation de culture générale 4h
  • Thème au programme de l’année 2019 : “La mémoire
  • Épreuve conçue par EDHEC BS/ESSEC BS
  • Épreuve conçue par emlyon BS/HEC Paris
  • Elles consistent en une dissertation dont le sujet se rattache au thème de réflexion étudié en 2e année de CPGE.
  • Ces épreuves sont destinées à apprécier la capacité du candidat à faire preuve d’une réflexion autonome et éclairée, ainsi que sa capacité à conduire un raisonnement cohérent et à exploiter ses connaissances en philosophie et en littérature.
  • Ils peuvent te relire et t’aider à te préparer :
  • EDHEC (Nicolas / Romain / Geoffroy /Laetitia),
  • ESSEC (Agnès / Zineb),
  • emlyon (Ewenn / Ghita / Oumayma /Marie)
  • HEC(Audrey / Clara / Clémence / Aurélien / Yannis)

Épreuve conçue par La Rochelle BS

  • Elle consiste en une dissertation sur le thème annuel des CPGE de commerce. Deux sujets sont proposés : une question et une citation. Dans les deux cas, la réflexion critique, la clarté de l’expression et la maîtrise de références littéraires et philosophiques opportunes sont les critères majeurs de sélection.
Mathématiques T 4h Épreuve conçue par ESCP Europe :

  • Cette épreuve, composée de plusieurs exercices indépendants dont l’un au moins porte sur les probabilités, fait appel au calcul ainsi qu’à la compréhension des concepts du programme.
  • Parle avec Youssef / Julien / Corentine 

Épreuve conçue par BSB Burgundy School of Business : 

  • L’épreuve a pour but de vérifier la bonne assimilation des notions fondamentales du programme par le candidat et ses aptitudes à suivre avec profit les enseignements des écoles supérieures de commerce.
  • Le sujet est composé de plusieurs exercices indépendants, conçus de telle sorte qu’un candidat sérieusement préparé soit en mesure d’aborder l’ensemble des questions. La capacité de mise en oeuvre des techniques mathématiques classiques et les résultats obtenus constituent les fondements de l’évaluation qui intègre aussi la clarté de la rédaction et les facultés de raisonnement du candidat.
  • Elles ten parlent : Clara / Saliou
Économie – Droit
4h Épreuve conçue par ESSEC BS : 

Économie : L’épreuve d’économie est une épreuve composée de deux parties distinctes et obligatoires :

  • une note de synthèse : Elle a pour vocation d’apprécier la capacité du candidat à identifier les idées essentielles d’un dossier documentaire et à les présenter de manière structurée en un nombre limité de mots (500 mots + ou – 10 %).
  • une question de réflexion argumentée : Elle doit permettre de juger les qualités d’analyse, de réflexion et de rédaction du candidat. Le sujet de cette réflexion argumentée peut se rapporter au thème du dossier documentaire qui constitue la base de la note de synthèse.

Droit : Cette partie repose sur une mise en situation (cas d’entreprise, consultation juridique…) suivie d’un questionnement destiné à évaluer certaines compétences spécifiques des candidats et en particulier leur capacité à :

  • analyser des faits ou actes juridiques et leurs conséquences possibles,
  • mobiliser leurs connaissances pour les appliquer à une situation concrète,
  • proposer des solutions juridiques pertinentes en tenant compte des éléments de faits exposés dans le cas.

Les réponses des candidats aux questions posées devront tenir compte de l’évolution récente du droit positif ainsi que du contexte spécifique évoqué dans la mise en situation. Le cas échéant, il pourra être nécessaire de proposer plusieurs hypothèses et d’envisager les implications juridiques de chaque situation. L’une des questions portera obligatoirement sur l’activité de veille juridique des candidats. Elle permettra d’évaluer leur capacité à repérer, analyser et intégrer dans un raisonnement juridique les évolutions du droit et leurs enjeux relatifs au thème de veille fixé annuellement par le Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation. Pour les concours 2019, le thème de cette veille est « La sanction en droit ».

Échange avec Agnès / Zineb 

Épreuve conçue par SOUTH CHAMPAGNE BUSINESS SCHOOL (ex ESC TROYES) : 

Économie : L’épreuve d’économie se présentera sous la forme d’une note de synthèse d’un dossier documentaire.

  • Le dossier, d’une longueur totale de 3 000 mots environ, sera constitué de 3 ou 4 documents qui pourront, éventuellement, prendre la forme d’un ensemble de tableaux statistiques ou de graphiques, sans que ces deux types de support ne puissent dépasser le tiers du dossier.
  • La note de synthèse s’articulera autour d’une problématique qui pourra être indiquée dans le sujet ou que le candidat devra définir. Elle fera ressortir les arguments, extraits du dossier, qui permettront de répondre à cette problématique. Pour effectuer la sélection des arguments retenus, le candidat s’appuiera sur les connaissances que le programme lui aura permis d’acquérir. La note de synthèse débutera par une introduction qui permettra au candidat d’indiquer comment il traitera la problématique et éventuellement de la poser. Elle sera divisée en deux ou trois parties. Elle se terminera par une conclusion qui répondra à la problématique. Sa longueur sera de 500 mots (+ ou – 10 %). Elle ne doit pas être la paraphrase du dossier et le candidat devra exprimer, de manière personnelle, des idées exclusivement extraites des documents

Droit : Le sujet est structuré en deux parties. Une partie du sujet s’appuie nécessairement sur le thème de veille juridique fixé par arrêté du Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, pour l’année civile précédant le concours. Des annexes peuvent éventuellement être jointes à l’une ou l’autre des parties.

  • Partie “Cas pratique” : Un énoncé relatant un cas concret est accompagné de plusieurs questions. Le candidat, pour y répondre, doit démontrer sa connaissance des règles juridiques contenues dans le programme et sa capacité à les appliquer à la situation concrète.
  • Partie “Veille juridique” : Une ou des questions amènent le candidat à développer une argumentation ordonnée et concise. Elles doivent permettre d’évaluer la capacité des candidats à intégrer dans un raisonnement juridique les évolutions intervenues relatives au thème de veille juridique. Pour les concours 2019, le thème de cette veille est « La sanction en droit ».

Parle avec Lucas / Antoine / Élodie / Lucas

Management et sciences de gestion
4h ATTENTION : l’utilisation de la calculatrice est limitée aux modèles suivants :

  • TEXAS INSTRUMENT TI 30XB multiview (2 couleurs) et 36X Pro
  • CASIO FX 92 (tous modèles)
  • Le candidat ne pourra pas apporter plus de 2 calculatrices.

Épreuve conçue par HEC Paris : 

1. Finalité : L’épreuve consiste en un problème basé sur une ou plusieurs situations d’entreprise du secteur marchand dont la résolution mobilise les connaissances et capacités du programme de 1e et 2e années de CPGE. Un contexte est fourni au candidat. Il constitue le cadre stratégique de l’étude intégrant la réalisation d’activités de niveau opérationnel. L’objectif de l’épreuve est de vérifier les aptitudes du candidat à :

  • analyser le contexte fourni et se l’approprier ;
  • mobiliser les savoirs associés aux thèmes du programme 
  • mettre en œuvre les capacités affichées 
  • rechercher et proposer des solutions réalistes et cohérentes en vue de résoudre les problèmes énoncés ou argumenter sur les problématiques sous-jacentes.

2. Contenu : L’étude de cas, adaptée à la durée de l’épreuve, est constituée :

  • de la présentation initiale du contexte, riche mais circonscrit à l’objet de l’étude ;
  • de plusieurs dossiers, dans lesquels le questionnement peut parcourir les différents thèmes du programme ;
  • d’annexes présentant toutes les informations utiles à l’étude avec notamment les éléments du système d’information permettant le traitement des différents dossiers.

Le questionnement recouvre à la fois le management dans une visée stratégique et la gestion pour les aspects plus opérationnels. Les réponses attendues sollicitent de manière sensiblement égale une bonne maîtrise des méthodes et techniques de gestion appliquées avec intelligence à des situations concrètes et des qualités d’ordre rédactionnel et analytique. Ces dernières capacités ne doivent pas représenter un poids majoritaire dans l’évaluation.

Les dossiers sont, dans la mesure du possible, indépendants et peuvent être traités dans l’ordre souhaité par les candidats. Cependant, un premier dossier consacré à l’étude et l’interprétation du contexte et des enjeux stratégiques peut rendre ce travail préalable indispensable à la compréhension et donc aux traitements des autres dossiers qui restent indépendants entre eux.

3. Critères d’évaluation : La commission de correction saura apprécier :

  • la capacité à bien appréhender le contexte et à hiérarchiser l’information ;
  • la rigueur de la démarche dans le traitement des questions et dans l’utilisation des méthodes et techniques de gestion mobilisées ;
  • la clarté dans la justification des résultats présentés ;
  • la pertinence de l’argumentation et le réalisme, par rapport au contexte ;
  • les efforts de structuration et de présentation des réponses ;
  • les qualités rédactionnelles et de présentation générale du travail ;
  • la capacité de mobiliser dans l’argumentation, des références issues du cadre théorique du management et des sciences de gestion ou de la culture d’entreprise du monde réel.
  • Parle avec Audrey / Clara / Clémence / Aurélien / Yannis

Épreuve conçue par EM Strasbourg : 

D’une durée de 4 heures, et s’inspirant d’un cas concret d’une organisation, l’épreuve est composée de plusieurs sous dossiers indépendants. Les questions posées ont pour objet de permettre au candidat de mettre en évidence sa maîtrise des principes fondamentaux appliqués à la gestion et au management ainsi que ses capacités d’analyse et de réflexion.

Par la progressivité du questionnement, l’épreuve valide les acquis attendus de tout élève de classe préparatoire et assure la nécessaire hiérarchisation des candidats.

Filière Littéraire : Voie B/L et Sciences Sociales

Les candidats s’inscrivent dans l’une des voies suivantes :

  • Voie B/L Lettres et Sciences Sociales : L’inscription se fait sur le site de la Banque Commune d’Épreuves BCE (ici).
  • Voie BEL (ENS Ulm A/L et ENS de Lyon) : L’inscription se fait sur le site de la Banque d’Épreuves Littéraires BEL (ici).

Remarque : Pour les candidats de la voie BEL (ENS Ulm A/L et ENS de Lyon), les écoles de la BCE prennent en compte la note moyenne obtenue à l’un des concours ENS (BEL), en complément d’épreuves spécifiques à la BCE. Ils doivent donc obligatoirement s’inscrire à l’un des concours ENS et auront à indiquer lors de leur inscription, les notes à utiliser par la BCE (moyenne du concours ENS Ulm A/L ou moyenne du concours ENS de Lyon).

Coefficients

Lors de son inscription, le candidat précise sa filière et sa voie, ainsi que les écoles qu’il veut présenter. En fonction de ses choix, il est appelé à composer sur les épreuves de la BCE retenues par ces écoles.

École Contraction de texte 1e langue

ELVi

IENA

2e langue

ELVi

IENA

Épreuve à option Dissertation littéraire Dissertation philosophi-que Histoire Total
Audencia BS 4 5 3 4 5 5 4 30
Brest BS 4 4 4 4 4 4 4 30
BSB 6 6 5 3 3 3 4 30
EM Normandie 5 6 5 3 4 3 4 30
EDHEC 4 5 3 5 4 4 5 30
EM Strasbourg 4 5 5 3 5 4 4 30
emlyon 4 5 3 3 5 5 5 30
ESC Pau 5 5 4 2 5 5 4 30
ESCP Europe 3 5 3 4 5 5 5 30
ESSEC 3 4 2 5 6 4 6 30
Grenoble EM 6 5 3 3 4 4 5 30
ESC Clermont 4 5 5 2 4 5 5 30
HEC Paris 3 4 2 6 5 5 5 30
ICN BS 4 6 4 4 5 3 4 30
INSEEC 3 7 5 4 4 4 3 30
IMT BS 4 5 3 5 5 4 4 30
ISC Paris 3 5 3 6 5 4 4 30
ISG BS 3 5 3 6 5 4 4 30
La Rochelle BS 8 6 3 3 4 3 3 30
Montpellier BS 4 5 3 4 5 5 4 30
Rennes SB 4 6 5 4 5 2 4 30
SKEMA BS 4 6 5 4 5 2 4 30
South Champagne BS 4 4 4 4 5 5 4 30
Toulouse BS 5 6 3 3 5 4 4 30

Tu peux échanger avec des étudiants ayant réussi le concours : ici

Détail des épreuves

Épreuve Durée Objet
Contraction de texte 3h
  • Conçue par HEC Paris
  • Cette épreuve consiste en une contraction, ne dépassant pas un nombre imposé de 400 mots (+ ou – 5%), d’un texte ou de plusieurs textes se rapportant à un même sujet. Le décompte précis du nombre de mots doit être noté sur la copie par le candidat.
  • Il s’agit à la fois d’un exercice de lecture révélant l’aptitude à discerner l’essentiel de l’accessoire et d’un exercice de rédaction exigeant, plus encore que la composition de culture générale, la précision et la densité du style. Le texte ne présente qu’accessoirement un caractère littéraire.
  • Ils peuvent t’aider à te préparer : Audrey / Clara / Clémence / Aurélien / Yannis
1e langue vivante (ELVi ou IENA) 4h Banque d’épreuves de langues vivantes ELVi

Épreuve conçue par emlyon BS, ESCP Europe, ESSEC BS et HEC Paris. Chaque candidat est interrogé sur deux langues, l’une d’elles étant obligatoirement l’anglais. Le choix des langues est identique à l’écrit et à l’oral. Le nombre de mots demandés dans les épreuves est acceptable dans une marge de + ou – 10 %.

La 1e langue peut être : allemand, anglais, arabe littéral, espagnol, italien, portugais ou russeNature de l’épreuve écrite : 

  • Traductions : 
    • Version : 250 mots – coefficient 20/100
    • Thème : 200 mots – coefficient 20/100

En 1e comme en 2e langue, la version est tirée d’un texte d’auteur, soit d’ouvrages, soit d’articles, de périodiques ou de quotidiens. Ces textes portent sur la culture ou la civilisation contemporaine, sans exclure certaines références historiques. Le thème concerne un texte à caractère grammatical, écrit en langue de communication peu spécialisée, tiré d’un article ou d’un ouvrage. Les textes proposés au candidat de 1e ou 2e langue diffèrent par leur longueur et leur difficulté.

  • Expression écrite : Texte en langue étrangère (850 mots), propre à chaque langue. Réponses en langue étrangère à 2 questions posées en langue étrangère (250 mots pour chaque réponse) – coefficient 60/100

En 1e comme en 2e langue, l’expression écrite consiste à répondre à deux questions posées à l’occasion d’un texte en langue étrangère, les questions et les réponses étant en langue étrangère. Il est prévu que les textes abordent des sujets contemporains et portent sur la culture et/ou la civilisation des domaines linguistiques concernés, ce qui veut dire que les textes sont propres à chaque langue.

Aucun dictionnaire ou assistant électronique n’est autorisé pour les langues, sauf pour le latin et le grec ancien :

  • Un dictionnaire latin-français est autorisé parmi les références : GAFFIOT, GOELZER, BORNECQUE ou QUICHERAT.
  • Un dictionnaire grec-français est autorisé parmi les références : BAILLY, GEORGIN ou MAGNIEN/LACROIX.

Banque de langue IENA

Chaque candidat est interrogé sur deux langues, l’une d’elles étant obligatoirement l’anglais. Le choix des langues est identique à l’écrit et à l’oral. Le nombre de mots demandés dans les épreuves est acceptable dans une marge de + ou – 10 %.

La 1e langue peut être : allemand, anglais, arabe littéral, espagnol, italien, portugais ou russe

  • Traductions : 
    • Version : 150 mots – 5 points
    • Thème : 150 mots – 5 points
  • Expression écrite : Texte en langue étrangère (700 mots), propre à chaque langue. Réponses en langue étrangère à 2 questions posées en langue étrangère 
    • Question 1 (compréhension) : en 180 mots – 5 points
    • Question 2 (expression personnelle) : en 300 mots – 5 points

Compréhension d’un texte écrit : A partir d’un texte rédigé en langue étrangère, le candidat doit répondre aux questions. Le sujet du texte est d’intérêt général et porte sur la connaissance de la vie contemporaine du pays étudié. Les questions de compréhension visent à élucider une partie du texte, non à le commenter. La dernière question permet au candidat d’exprimer une opinion personnelle.

Version : Le candidat doit traduire une partie du texte servant de support aux questions posées.

Thème : En 1e langue, le thème est un texte suivi ou non destiné à vérifier les connaissances grammaticales essentielles. En 2e langue, le thème est composé de 10 phrases concernant «le langage usuel», destinées à vérifier l’acquisition d’expressions idiomatiques et la correction linguistique.

2e langue vivante (ELVi ou IENA) 3h Banque d’épreuves de langues vivantes ELVi

Épreuve conçue par emlyon BS, ESCP Europe, ESSEC BS et HEC Paris

La 2e langue peut être : allemand, anglais, arabe littéral, chinois, espagnol, hébreu, italien, japonais, portugais, polonais ou russeLe candidat inscrit en filière littéraire peut également choisir le latin ou le grec ancien. Le sujet proposé en latin ou en grec ancien correspond au thème du programme de 2e année des classes préparatoires littéraires.

Nature de l’épreuve écrite : 

  • Traductions : 
    • Version : 200 mots – coefficient 20/100
    • Thème : 150 mots – coefficient 20/100
  • Expression écrite : Texte en langue étrangère (650 mots), propre à chaque langue. Réponses en langue étrangère à 2 questions posées en langue étrangère (200 mots pour chaque réponse) – coefficient 60/100

Banque de langue IENA

La 2e langue peut être : allemand, anglais, arabe littéral, chinois, espagnol, hébreu, italien, japonais, portugais, polonais ou russe. En 2e langue, le candidat inscrit en filière littéraire peut également choisir le latin ou le grec ancien. Le sujet proposé en latin ou en grec ancien correspond au thème du programme de 2e année des classes préparatoires littéraires.

  • Traductions : 
    • Version : 130 mots – 5 points
    • Thème : 130 mots – 5 points
  • Expression écrite : Texte en langue étrangère (400 mots), propre à chaque langue. Réponses en langue étrangère à 2 questions posées en langue étrangère 
    • Question 1 (compréhension) : en 150 mots – 5 points
    • Question 2 (expression personnelle) : en 250 mots – 5 points
Épreuve à option 4h Le candidat compose sur une épreuve choisie lors de l’inscription en ligne.

  • Épreuve conçue par Audencia/HEC Paris
  • Épreuve conçue par ESSEC BS

Une épreuve de Sciences Sociales : L’épreuve consiste en une dissertation. Elle porte sur le programme de Sciences Sociales des 2 années de la CPGE Lettres et Sciences Sociales (voie B/L)

  • ou Épreuve conçue par ESSEC BS
  • Épreuve conçue par HEC Paris

Une épreuve de mathématiques : Ces épreuves s’appuient sur le programme de la classe préparatoire B/L.

Ils peuvent t’aider à te préparer :

Dissertation Littéraire 4h Épreuve conçue par ESSEC BS : Pas de programme imposé.
Dissertation philosophique
4h Épreuve conçue par HEC Paris : Programme de philosophie du baccalauréat.

Parle à Audrey / Clara / Clémence / Aurélien / Yannis

Histoire
4h Épreuve conçue par ESCP Europe : 

L’épreuve consiste en une dissertation. Programme :

  • la France, de 1870 au début des années 1990 ;
  • le monde de 1918 au début des années 1990 : relations internationales, grandes évolutions économiques, sociales, politiques et culturelles.

L’approche de la 2e partie du programme est globale : les sujets proposés à la réflexion des candidats leur laisseront la liberté du choix de leurs exemples. Aucun sujet ne portera exclusivement sur un pays pris isolément

Parle avec Youssef / Julien / Corentine 

Filière Littéraire : Voie BEL (ENS Ulm A/L et ENS de Lyon)

  • Voie BEL (ENS Ulm A/L et ENS de Lyon) : L’inscription se fait sur le site de la Banque d’Épreuves Littéraires BEL (ici).

Pour les candidats de la voie BEL (ENS Ulm A/L et ENS de Lyon), les écoles de la BCE prennent en compte la note moyenne obtenue à l’un des concours ENS (BEL), en complément d’épreuves spécifiques à la BCE. Ils doivent donc obligatoirement s’inscrire à l’un des concours ENS et auront à indiquer lors de leur inscription, les notes à utiliser par la BCE (moyenne du concours ENS Ulm A/L ou moyenne du concours ENS de Lyon).

Coefficients

Lors de son inscription, le candidat précise sa filière et sa voie, ainsi que les écoles qu’il veut présenter. En fonction de ses choix, il est appelé à composer sur les épreuves de la BCE retenues par ces écoles.

École Contraction de texte ou étude et synthèse* 1e langue

ELVi

IENA

2e langue

ELVi

IENA

Dissertation littéraire Dissertation philosophique Histoire ou géographie Note moyenne ENS Total
Audencia BS 9 7 4 / / / 10 30
Brest BS 5 7 3 / / / 15 30
BSB 8 8 6 / 3 / 5 30
EM Normandie 6 8 6 / / / 10 30
EDHEC 4 5 3 2 2 2 12 30
EM Strasbourg 8 7 6 / / 4 5 30
emlyon 4 4 3 3 3 3 10 30
ESC Pau 8 7 5 / / / 10 30
ESCP Europe 3* 5 3 3 3 3 10 30
ESSEC 4 4 2 4 2 2 12 30
Grenoble EM 10 8 4 1 1 2 4 30
ESC Clermont 4 6 6 / / / 14 30
HEC Paris 3 3 2 4 4 4 10 30
ICN BS 9 6 4 / / / 11 30
INSEEC 6 8 6 / / / 10 30
IMT BS 5 5 3 / 5 / 12 30
ISC Paris 3 7 5 / / / 15 30
ISG BS 3 7 5 / / / 15 30
La Rochelle BS 7 5 3 / / / 15 30
Montpellier BS 5 3 2 1 1 3 15 30
Rennes SB 4 5 5 / / 6 10 30
SKEMA BS 4 5 5 / / / 16 30
South Champagne BS 6 5 4 / / / 15 30
Toulouse BS 9 7 4 / / / 10 30

Tu peux échanger avec des étudiants ayant réussi le concours : ici

Détail des épreuves

Épreuve Durée Objet
Contraction de texte 3h
  • Conçue par HEC Paris
  • Cette épreuve consiste en une contraction, ne dépassant pas un nombre imposé de 400 mots (+ ou – 5%), d’un texte ou de plusieurs textes se rapportant à un même sujet. Le décompte précis du nombre de mots doit être noté sur la copie par le candidat.
  • Il s’agit à la fois d’un exercice de lecture révélant l’aptitude à discerner l’essentiel de l’accessoire et d’un exercice de rédaction exigeant, plus encore que la composition de culture générale, la précision et la densité du style. Le texte ne présente qu’accessoirement un caractère littéraire.
  • Ils peuvent t’aider à te préparer : Audrey / Clara / Clémence / Aurélien / Yannis
Étude et synthèse de textes 4h Épreuve conçue par ESCP Europe

La synthèse comporte un nombre limité de 300 mots (+ ou – 10 %). Le décompte précis du nombre de mots doit être noté sur la copie par le candidat. L’épreuve consiste pour le candidat à confronter, sans aucune appréciation personnelle, les réponses différentes que trois auteurs proposent à un problème. Les critères d’appréciation, tous également essentiels, sont  :

  • la compréhension des textes 
  • la qualité de l’expression
  • la composition et l’organisation de la confrontation.

Les textes, souvent d’époques variées, peuvent être choisis dans les domaines les plus divers : ils présentent parfois un caractère littéraire. Parle avec Youssef / Julien / Corentine 

1e langue vivante (ELVi ou IENA) 4h Banque d’épreuves de langues vivantes ELVi

Épreuve conçue par emlyon BS, ESCP Europe, ESSEC BS et HEC Paris. Chaque candidat est interrogé sur deux langues, l’une d’elles étant obligatoirement l’anglais. Le choix des langues est identique à l’écrit et à l’oral. Le nombre de mots demandés dans les épreuves est acceptable dans une marge de + ou – 10 %.

La 1e langue peut être : allemand, anglais, arabe littéral, espagnol, italien, portugais ou russeNature de l’épreuve écrite : 

  • Traductions : 
    • Version : 250 mots – coefficient 20/100
    • Thème : 200 mots – coefficient 20/100

En 1e comme en 2e langue, la version est tirée d’un texte d’auteur, soit d’ouvrages, soit d’articles, de périodiques ou de quotidiens. Ces textes portent sur la culture ou la civilisation contemporaine, sans exclure certaines références historiques. Le thème concerne un texte à caractère grammatical, écrit en langue de communication peu spécialisée, tiré d’un article ou d’un ouvrage. Les textes proposés au candidat de 1e ou 2e langue diffèrent par leur longueur et leur difficulté.

  • Expression écrite : Texte en langue étrangère (850 mots), propre à chaque langue. Réponses en langue étrangère à 2 questions posées en langue étrangère (250 mots pour chaque réponse) – coefficient 60/100

En 1e comme en 2e langue, l’expression écrite consiste à répondre à deux questions posées à l’occasion d’un texte en langue étrangère, les questions et les réponses étant en langue étrangère. Il est prévu que les textes abordent des sujets contemporains et portent sur la culture et/ou la civilisation des domaines linguistiques concernés, ce qui veut dire que les textes sont propres à chaque langue.

Aucun dictionnaire ou assistant électronique n’est autorisé pour les langues, sauf pour le latin et le grec ancien :

  • Un dictionnaire latin-français est autorisé parmi les références : GAFFIOT, GOELZER, BORNECQUE ou QUICHERAT.
  • Un dictionnaire grec-français est autorisé parmi les références : BAILLY, GEORGIN ou MAGNIEN/LACROIX.

Banque de langue IENA

Chaque candidat est interrogé sur deux langues, l’une d’elles étant obligatoirement l’anglais. Le choix des langues est identique à l’écrit et à l’oral. Le nombre de mots demandés dans les épreuves est acceptable dans une marge de + ou – 10 %.

La 1e langue peut être : allemand, anglais, arabe littéral, espagnol, italien, portugais ou russe

  • Traductions : 
    • Version : 150 mots – 5 points
    • Thème : 150 mots – 5 points
  • Expression écrite : Texte en langue étrangère (700 mots), propre à chaque langue. Réponses en langue étrangère à 2 questions posées en langue étrangère 
    • Question 1 (compréhension) : en 180 mots – 5 points
    • Question 2 (expression personnelle) : en 300 mots – 5 points

Compréhension d’un texte écrit : A partir d’un texte rédigé en langue étrangère, le candidat doit répondre aux questions. Le sujet du texte est d’intérêt général et porte sur la connaissance de la vie contemporaine du pays étudié. Les questions de compréhension visent à élucider une partie du texte, non à le commenter. La dernière question permet au candidat d’exprimer une opinion personnelle.

Version : Le candidat doit traduire une partie du texte servant de support aux questions posées.

Thème : En 1e langue, le thème est un texte suivi ou non destiné à vérifier les connaissances grammaticales essentielles. En 2e langue, le thème est composé de 10 phrases concernant «le langage usuel», destinées à vérifier l’acquisition d’expressions idiomatiques et la correction linguistique.

2e langue (ELVi ou IENA) 3h Banque d’épreuves de langues vivantes ELVi

Épreuve conçue par emlyon BS, ESCP Europe, ESSEC BS et HEC Paris

La 2e langue peut être : allemand, anglais, arabe littéral, chinois, espagnol, hébreu, italien, japonais, portugais, polonais ou russeLe candidat inscrit en filière littéraire peut également choisir le latin ou le grec ancien. Le sujet proposé en latin ou en grec ancien correspond au thème du programme de 2e année des classes préparatoires littéraires.

Nature de l’épreuve écrite : 

  • Traductions : 
    • Version : 200 mots – coefficient 20/100
    • Thème : 150 mots – coefficient 20/100
  • Expression écrite : Texte en langue étrangère (650 mots), propre à chaque langue. Réponses en langue étrangère à 2 questions posées en langue étrangère (200 mots pour chaque réponse) – coefficient 60/100

Banque de langue IENA

La 2e langue peut être : allemand, anglais, arabe littéral, chinois, espagnol, hébreu, italien, japonais, portugais, polonais ou russe. En 2e langue, le candidat inscrit en filière littéraire peut également choisir le latin ou le grec ancien. Le sujet proposé en latin ou en grec ancien correspond au thème du programme de 2e année des classes préparatoires littéraires.

  • Traductions : 
    • Version : 130 mots – 5 points
    • Thème : 130 mots – 5 points
  • Expression écrite : Texte en langue étrangère (400 mots), propre à chaque langue. Réponses en langue étrangère à 2 questions posées en langue étrangère 
    • Question 1 (compréhension) : en 150 mots – 5 points
    • Question 2 (expression personnelle) : en 250 mots – 5 points
Dissertation Littéraire 4h Épreuve conçue par ESSEC BS : 

L’épreuve est une dissertation littéraire qui requiert la connaissance des œuvres et des questions au programme. Pour la traiter, de façon ample et ouverte, les candidats peuvent également avoir recours à d’autres références.

Le jury souhaite avant tout que les candidats se montrent capables de mettre en relation la connaissance précise et approfondie des œuvres du programme et une réflexion sur les questions littéraires. Il attend des candidats une connaissance de ces œuvres qui leur permette des références précises et des analyses argumentées. Une connaissance approfondie de la bibliographie critique relative à celles-ci n’est pas exigée.

  • Axe 1 : Le roman
  • Axe 2 :
    • La représentation littéraire
    • Littérature et politique

Œuvres :

  • Mme de La Fayette, La Princesse de Clèves, Livre de Poche
  • Victor Hugo, Quatrevingt-treize, Flammarion GF
  • Louis Aragon, Le roman inachevé, Gallimard-Poésie
  • Pierre Michon, Les Onze, Gallimard-Folio

Parle à Agnès / Zineb

Dissertation philosophique
4h Épreuve conçue par HEC Paris : 

La métaphysique

L’épreuve ainsi intitulée n’a pas pour objet prioritaire de contrôler des connaissances. Exercice de réflexion critique, la dissertation philosophique doit principalement permettre d’apprécier la maîtrise conceptuelle d’une question de philosophie, c’est-à-dire l’aptitude : d’abord à s’interroger sur le sens des termes dans lesquels cette dernière est posée, ensuite à dérouler un raisonnement argumenté suivant un plan préalablement annoncé, à conclure enfin sur la validité ou la pertinence des éléments de réponse exposés.

Pour la thématique affichée, -la métaphysique-, on étudiera notamment : les différentes orientations qu’elle présente depuis la « philosophie première » d’Aristote ; son renouvellement par Kant (métaphysique de la nature, métaphysique des mœurs) ; le rapport au monde qu’instaure cette ‘science du suprasensible’ soumise, au XIX è siècle, à la critique radicale de Comte, et, au siècle suivant, à celle, plus radicale encore, des ‘anti-métaphysiciens’ du Cercle de Vienne.

Parle à Audrey / Clara / Clémence / Aurélien / Yannis

Histoire ou géographie
4h Au moment de son inscription, le candidat doit choisir entre la dissertation d’histoire ou la dissertation de géographie.

Dissertation d’histoire : Épreuve conçue par ESCP Europe : 

Programme : Le pouvoir exécutif en France (1814-1962)

Parle avec Youssef / Julien / Corentine 

Dissertation de géographie : Épreuve conçue par ESSEC BS :

  • Programme ENS Ulm A/L 2019 : Géographie de l’alimentation 
  • ou Programme ENS de Lyon 2019 : Les littoraux dans le monde

Les attentes du jury portent sur 5 points principaux :

  • une bonne analyse des termes du libellé du sujet permettant de dégager UNE PROBLEMATIQUE GEOGRAPHIQUE
  • un plan, clairement annoncé, répondant à cette problématique
  • l’exposé de connaissances sûres, claires et actualisées
  • la capacité à élaborer des dissertations fondées sur une démarche personnelle intégrant des changements d’échelles
  • la réalisation de croquis qui doivent être adaptés au sujet et intégrés à la démonstration.

Ne pas oublier que c’est la qualité du raisonnement et de sa progression qui fait la différence entre les candidats.