Partager

J’ai raté la PACES : Que faire et comment rebondir ?

De La Rédaction, publié le 18/02/2019

Comme 75 autres pourcents de vos camarades, vous avez eu beau bosser d’arrache-pied pour passer le fameux cap de la 1e année de médecine… vos efforts se sont soldés par un « échec ». Bon, c’est dur certes. Mais ce n’est pas pour autant que vous êtes un(e) incapable.

Ce qui vous détermine ne se résume pas à ce que vous n’atteignez pas, mais à ce que vous entreprenez ! On vous liste les nombreuses options qui s’offrent à vous : il ne vous reste plus qu’à vous en saisir.

Option 1 : Je redouble ma PACES

Sachez que vous pouvez vous inscrire 2 fois en PACES, mais sous certaines conditions. En effet, il existe un seuil de redoublement, fixé par chaque université et compris entre 2,5 et 3 fois le numerus clausus. Autrement dit, tous les étudiants ne peuvent pas doubler la PACES.

Les 2 cas de figure existants sont les suivants

1) Dans l’une des disciplines présentées, vous êtes classé(e) après le dernier reçu et au maximum avant 2,5 fois le numerus clausus

Dans ce cas, vous pouvez redoubler et présenter autant de disciplines que vous souhaitez lors de la seconde année, y compris des disciplines que vous n’aviez pas présentées jusque-là.

2) Dans toutes les disciplines présentées, vous êtes classé(e) au-delà de 2,5 fois le numerus clausus 

Vous n’êtes pas autorisé à redoubler immédiatement. Vous devez d’abord valider 60 ECTS soit 2 semestres, dans un autre cursus scientifique de l’université, avant de pouvoir vous réinscrire en PACES.

Option 2 : Je tire profit de l’expérimentation de la PACES 1 

La « PACES 1 » expérimentée depuis septembre 2018 prévoit la fin du redoublement.

Depuis la rentrée 2018, plusieurs universités testent un nouveau processus de sélection, la « PACES One » ou « PACES 1 ». Parmi elles, on dénombre notamment :

  • L’Université Paris-Descartes.
  • La Sorbonne université.
  • L’Université Paris-Diderot.
  •  L’Université de Bretagne occidentale.

1) Je profite de l’oral de repêchage en fin de second semestre

Ce concours PACES 1 couvrirait environ 75 % du numerus clausus de chaque faculté (les 25 % restants étant réservés aux étudiants issus de l’AlterPACES).

Il comprendrait 2 épreuves écrites à chaque fin de semestre (principalement sous forme de QCM) et 1 épreuve orale (30 à 40 minutes), sachant qu’une sélection s’applique après les écrits et après les oraux.

La nouveauté consisterait donc en un classement établi à partir d’un numerus clausus décomposé 

  • Post-écrits, les étudiants classés dans la limite de 80 % des places seraient définitivement admis et entreraient en 2e année.
  • Post-écrits, les 20% de places restantes seraient attribuées à l’issue de l’oral de repêchage, sachant que le nombre d’étudiants autorisés à passer cet examen oscillerait entre 2 et 3 fois le nombre de places offertes.

Supposons que la faculté détienne un numerus clausus de 100 places :

  • 25 places sont consacrées au étudiants issus du dispositif AlterPACES.
  • 75 places sont ouvertes aux étudiants issus de la PACES et se répartissent comme suit : 60 places sont octroyées d’office après l’écrit, 15 places sont disponibles après l’oral.

La mise en oeuvre de cet examen oral permettrait ainsi d’introduire de nouveaux critères d’évaluation tels que la motivation, le projet professionnel, les qualités humaines et relationnelles.

2) Je joue la deuxième chance via l’AlterPACES

Le dispositif AlterPACES, déjà effectif dans une quinzaine de facultés, serait généralisé au niveau national dans le but de se substituer au redoublement.

Le principe de l’AlterPACES 

  1. Les étudiants ayant échoué en PACES pourraient s’inscrire en 2e année de licence à l’université et intégrer le dispositif AlterPACES.
  2. Une fois qu’ils auraient validé une 2e ou 3e année de licence (voir les règles propres à chaque établissement), ils pourraient alors rejoindre la 2e année des études de santé.

Le mode de recrutement serait ainsi simplifié : il se ferait sur dossier et entretien.

Option 3 : Je fais une prépa PACES 

Vous pouvez décidez de recevoir une formation intensive en intégrant l’une des 60 prépas PACES existantes.

Elles s’adressent autant aux étudiants qui se destinent aux études de médecine qu’à ceux qui choisissent de viser d’autres professions de santé ou du social, accessibles uniquement sur concours. Notamment : les métiers de kinésithérapeute, d’ergothérapeute, de psychomotricien etc.

Ce sont généralement des établissements privés qui proposent ce genre de préparation. En conséquence, ces formations ont un coût, parfois élevé.

Je me tâte entre les différents formats possibles

  1. Les programmes se décomposent généralement en séances de cours et de tutorat, que vous pouvez suivre les soirs et les week-ends.
  2. Vous pouvez également participer à des stages intensifs, ces derniers ayant lieu durant les vacances scolaires.
  3. Enfin, il est possible d’opter pour des forfaits de formation d’une durée de 1 à 2 semestres selon les établissements.
  4. Quant à la Prépa 0, elle est accessible directement après le Bac afin de vous mettre à niveau et parfois même d’anticiper l’apprentissage du programme de médecine.

75% des étudiants de médecine seraient passés par une telle formation.

Existe-t-il une alternative aux prépas privées  ?

  • Certaines universités ont commencé à développer du tutorat (connaissances de fond).
  • Des plateformes comme GoodStudies.fr proposent du mentorat entre étudiants (méthodologie et motivation) de manière à ce que ceux qui ont réussi la PACES puissent former, aiguiller et encourager ceux qui cherchent à l’avoir.

Option 4 : Je me fais coacher par des étudiants de médecine qui ont réussi 

Je préfère que ce soit un étudiant qui me drive

GoodStudies est une plateforme d’échanges (par tchat et visio) entre étudiants : notamment ceux qui préparent la PACES et ceux qui l’ont validée.

Ces derniers sont disponibles pour vous donner des conseils et pour vous coacher pour mettre toutes les chances de votre côté : ils vous font un retour d’expérience et vous donnent de la méthodologie, de la motivation et leurs clés de succès. Ils vous entraînent pour que vous soyez prêt(e) pour vos épreuves.

Autrement dit : ce sont comme des « grands frères » et « grandes soeurs » qui vous comprennent et peuvent vous expliquer les attendus et les moyens de réussir.

Je me fais mentorer par

  • Alexia (Faculté de médecine de Rennes).
  • Mélanie et Louis (Faculté de médecine de Nancy).
  • Benjamin (Odontologie à Reims).
  • Valentin (Faculté de médecine Henri Warembourg).
  • Jacques (Faculté de médecine Lyon-Est-Claude Bernard).

Option 5 : Je me réoriente dès le 1er semestre de la PACES

Avant toute chose, il faut que vous vous renseigniez le plus tôt possible auprès de votre établissement (directement auprès de l’UFR de médecine concernée ou auprès du service d’orientation de votre université) pour connaître les démarches à réaliser ainsi que les délais, afin que vous ne manquiez pas les échéances.

Je pars sur la Licence

Certaines universités vous permettront de bénéficier d’un second semestre dit de « rebond » afin que vous puissiez découvrir sur cette période différentes disciplines.

Vous ne pourrez cependant rejoindre l’une des mentions de licence que l’année suivante, à moins que vous ayez eu la moyenne au concours du 1er semestre de PACES.

Dans ce cas seulement, vous pourrez candidater pour intégrer le second semestre dans une L1 de votre choix :

  • sciences (biologie, physique, mathématiques, chimie, informatique etc.)
  • sciences et techniques des activités physiques et sportives (STAPS).
  • technologie.
  • santé.
  • droit.
  • économie.
  • etc.

Je me décide pour un DUT ou un BTS

L’intérêt de ces formations c’est qu’elles sont courtes.

Vous pouvez bénéficier des rentrées décalées à fin janvier pour certains DUT tels que :

  • le DUT mesures physiques.
  • le DUT génie biologique.
  • le DUT génie  chimique-génie des procédés.
  • le DUT génie mécanique et productique.
  • le DUT informatique.
  • le DUT information et communication.
  • le DUT métiers du multimédia et de l’internet.

Certains BTS ouvrent également leurs portes aux étudiants en PACES. Pour rester dans le domaine paramédical, pensez aux BTS suivants :

  • BTS diététique.
  • BTS analyse de biologie médicale.
  • BTS prothésiste-orthésiste.
  • BTS podo-orthésiste.
  • BTS prothésiste dentaire.
  • BTS opticien lunetier.
  • BTS métiers de l’eau.
  • BTS hygiène, propreté, environnement.
  • etc.

Je veux rester dans le domaine de la santé : je penche pour une École paramédicale

Si votre vocation première reste le domaine de la santé, vous pouvez également envisager de préparer les concours des écoles du paramédical qui se déroulent entre les mois de mars et de mai.

Ces écoles vous forment pour les professions d’infirmier(e), d’ergothérapeute, de psychomotricien(ne) ou de manipulateur(rice) radio.

Certaines universités ont d’ailleurs prévu des modules de préparation à ces concours.

Voir ci-dessous les métiers auxquels vous pouvez vous préparer.

Je me réoriente carrément et envisage d’intégrer une École d’ingénieurs

La majorité des écoles d’ingénieurs post-bac accueille les étudiants de PACES dès le second semestre : elles proposent ainsi une formation renforcée qui vous permet de vous mettre à niveau et d’entrer en 2e année d’études dès le mois de septembre suivant.

Pourquoi ne pas discuter ici avec des étudiants issus de ces écoles pour voir si ça vous plairait ?

Voir ci-dessous la liste des écoles qui ont l’habitude de recruter des anciens PACES.

Option 6 : Je me réoriente à la fin de la PACES 

C’est une décision qui peut être judicieuse, surtout si durant ce laps de temps vous restez assidu(e) et obtenez des résultats honorables.

Cela vous permet aussi de ne pas tourner en rond pendant un semestre entier. Vous prenez ainsi le temps de réfléchir à la suite, et surtout aussi de prendre les renseignements nécessaires auprès de votre université, concernant les passerelles existantes.

Je veux poursuivre par une formation paramédicale

Les écoles du paramédical recrutent les étudiants en fonction de leurs résultats à la PACES.

Vous pouvez également candidater dans un IFSI (Institut de formation en soins infirmiers). L’avantage, c’est que vous bénéficierez de dispenses pour certaines épreuves.

Tous ces organismes vous préparent aux fonctions de :

  • technicien de laboratoire médical.
  • ergothérapeute
  • psychomotricien.
  • pédicure-podologue.
  • audioprothésiste.
  • aide-soignant.
  • auxiliaire de puériculture.
  • orthophoniste.
  • orthoptiste.
  • secrétaire médical.
  • ambulancier.
  • etc.

Je préfère faire une Licence

Vous pouvez décider de rester dans le domaine scientifique en optant :

  • soit pour une licence de sciences.
  • soit pour une licence de technologies.
  • soit pour une licence de santé : SIAS (Sciences interdisciplinaires appliquées à la santé), science pour la santé.

Ou vous êtes devenu(e) complètement allergique aux sciences et préférez carrément vous orienter vers un tout autre domaine :

  • avec une licence de droit.
  • avec une licence de économie.
  • avec une licence de psychologie.
  • avec une licence de lettres.
  • avec une licence de langues.
  • avec une licence de sciences humaines et sociales.

Les spécificités liées à votre classement PACES

Sachez en revanche que si vous n’avez pas obtenu la moyenne à la PACES, vous devrez forcément intégrer une L1 (c’est-à-dire la 1e année de licence).

Si vous avez eu la moyenne mais que votre rang ne figure pas dans le numerus clausus, vous pouvez postuler sur dossier pour intégrer directement une L2 (la 2e année de licence), à la condition toutefois que cette licence ait un lien avec le programme de la PACES.

Si ces 2 restrictions ne sont pas remplies (dossier accepté, licence en lien avec les matières PACES), vous devez redémarrer par une L1.

Exemple :

  • L’Université de Rennes 1 vous propose d’intégrer la 2e année de licence MIEE.
  • L’Université Paris-Diderot vous permet d’intégrer la 2e année de licence de sciences.
  • L’Université de Bordeaux 2 autorise la passerelle en 2e année de licence TECSAN (technologies pour la santé).

Pourquoi pas une école d’ingénieurs ?

Renseignez-vous auprès de l’école visée car elle peut prévoir un accès directement sur dossier ou alors par concours.

Nous vous recommandons par exemple de passer le concours Avenir+ car il vous donne l’opportunité d’intégrer une école d’ingénieurs via les admissions parallèles et est également destiné aux étudiants de niveau Bac+1.

Les écoles d’ingénieurs qui recrutent des étudiants de PACES sont nombreuses 

  • L’ESILV Léonard-de-Vinci propose un cursus « restart » en février (validation de 2 semestres en 1 seul)
  • L’École polytechnique
  • L’ISEN
  • L’EPF
  • ENAC
  • ICAM Toulouse
  • Mines Albi
  • INSA
  • ISIS
  • INP – ENIT / ENSA  / ENSEEIHT / ENSIACET
  • UPSSITECH

Échangez ici avec des étudiants issus de ces écoles pour voir si ça vous plairait !

Ou une école de management et de commerce ?

Les écoles de commerce ont également mis en place des cycles intensifs pour les étudiants de PACES, de manière à ce qu’ils puissent valider une 1e année en accéléré.

Parmi elles, on peut compter :

  • L’IPAG
  • L’IDRAC
  • L’ESA

Pour vous décider à vous lancer ou non, n’hésitez pas à discuter avec des étudiants en école de commerce : ils sauront mieux que quiconque vous en parler !

Option 7 : Je fais une année de césure pour réfléchir

Et oui ! vous en avez parfaitement le droit. Cette pause doit vous servir à prendre du recul, à soupeser vos options et à vous conforter dans une voie.

Soyez proactif : cherchez votre solution

Profitez-en pour ne pas rester inactif et contemplatif.

Pourquoi ne pas vous ressourcer à l’étranger ? 

C’est l’occasion pour vous d’acquérir une expérience nouvelle, enrichissante et de comparer ce qui se fait ailleurs avec ce qu’il est possible de faire en France.

  • Prenez votre sac à dos et allez à la découverte du monde. Randonnez ! Mangez !
  • Trouvez un petit job.
  • Apprenez une langue / confortez vos connaissances en anglais.
  • Étudiez dans une université étrangère.

Pourquoi ne pas développer un projet qui vous tient à coeur ?

  • Engagez-vous dans une association, pour une cause.
  • Passez votre service civique et réalisez des missions.
  • Créez votre entreprise.